Bigre!

Bigre, ça vient d’où?

Coopaname, Oxalis et Smart sont trois coopératives emblématiques dans le champ de l’expérimentation de nouvelles formes de travail et d’emploi. Issues de différentes histoires, de différents secteurs et de différents réseaux, en passant notamment en France par les coopératives d’activités et d’emploi, elles se connaissent depuis longtemps. En 2014, accompagnées de leurs galaxies coopératives respectives, elles fondent Bigre!. Voilà ce qu’elles en disaient alors : « Ensemble, Oxalis, Vecteur Activités, SMartFr, Coopaname et Grands Ensemble, ainsi que toutes les organisations coopératives, associatives ou mutualistes qui les rejoindront, entendent dépasser, par la coopération, l’alternative classique entre travail salarié subordonné et travail indépendant précarisé. »

L’un des objectifs de Bigre! est de dépasser les frontières de nos organisations pour fonder une communauté de plusieurs milliers de sociétaires qui ont l’envie de coopérer et qui apprennent à le faire en cultivant leurs différences et leurs proximités. Travailler ensemble en coopération parce qu’on est proche géographiquement, par le métier qu’on exerce, par la manière de le faire, par le secteur dans lequel on le fait. Mixer les compétences, les savoir-faire et les savoir-être pour travailler autrement.

Dès 2015, le Carrefour des métiers, organisé par Oxalis depuis 2008 la dernière semaine d’août sous diverses formes et noms, se mue en Bigre rencontre : en Vendée d’abord, puis au Lazaret à Sète entre 2016 et 2019, ces rencontres intercoopératives rencontrent un succès croissant, auprès des membres des coopératives fondatrices et au-delà. L’édition 2019 rassemble quelque 300 personnes issues d’une trentaine d’organisations différentes. Le principe est simple : une semaine de rencontres, en pension complète et les pieds dans l’eau, des activités proposées par les participant·es elles-mêmes de 7h du matin à minuit, une équipe intercoopérative d’organisation de la rencontre.

En 2020, l’organisation de la rencontre a été percutée par la crise sanitaire. Pourtant, les propositions des coopérateur·trices étaient nombreuses et les envies de déconfinement sont vives. L’impossibilité de préparer et de tenir sereinement les rencontres au Lazaret nous a alors poussés à faire une nouvelle proposition : une Bigre caravane, qui permettrait des rencontres a minima dans 3 villes (Lyon, Paris, Bruxelles), et qui nous rassemblerait autour d’une radio itinérante.

Nous y sommes !

Bigrer ensemble

Les coopératives de Bigre! sont ouvertes, et accueillent des personnes venues de tous horizons. Nous faisons le pari de construire une communauté de travailleur·es autonomes, organisé·es en coopérative, à partir de cette diversité.

Nos sociétés sont traversées par de nombreuses tensions, discriminations, forme de violence physique, morale ou sociale. Parties prenantes de cette société, nos organisations et nos rencontres sont elles aussi traversées par ces maux : il ne suffit pas d’affirmer un projet d’émancipation pour y échapper.

Nous souhaitons néanmoins que nos rencontres, et nos coopératives, constituent des espaces d’accueil pour toutes et tous. C’est une ambition que nous ne pourrons réaliser qu’ensemble : à nous de prendre garde aux autres, à leurs convictions, à leur consentement. À nous de ne pas laisser se produire ou se reproduire des comportements sexistes, racistes, âgistes, validistes, et toutes formes de domination et de discrimination.

Vous souhaitez en discuter, signaler des comportements problématiques, faire des propositions d’amélioration pour que nous soyons ensemble à la hauteur de nos ambitions ? Vous pouvez contacter la coordination de la rencontre noemie@bigre.coop et/ou germain@bigre.coop.